Pratique.Vins bio, francophonie, marché du numérique…

1 – Dégustation de vins bio aux Pays-Bas et en Allemagne

Business France organisera, du 8 au 9 juin prochain, une dégustation professionnelle de vins et de spiritueux bio à Amsterdam (Pays-Bas) et à Hambourg (Allemagne), deux pays particulièrement amateurs de productions biologiques. Les “Tastin’France”, conçus par l’agence nationale œuvrant à l’internationalisation des entreprises françaises, s’intègrent dans une démarche de “création de courants d’affaires et sont un moyen simple, économique et efficace pour accompagner les entreprises dans leur prospection à l’international”, précise Business France.

2 – Mars, Mois de la francophonie à Bangkok

Succédant à la Belgique en 2019, le Luxembourg prendra le rôle de coordinateur pour le Mois de la francophonie à Bangkok (Thaïlande). En liaisons avec les ambassades partenaires (France, Belgique, Suisse, Mexique, Roumanie, Canada, Pologne, Maroc et Cambodge), celle du Luxembourg a planifié une série d’événements ouverts au public du 27 février jusqu’au 27 mars afin de célébrer la culture francophone en Thaïlande. “Pas de thème spécifique, sinon une volonté affichée de partager la richesse d’une langue et d’une culture exportées à l’international”, précise l’ambassade, qui rappelle qu’après une chute des apprenants en français dans le secondaire au début des années 2000, le nombre de ces derniers est revenu récemment à environ 40 000. “Si l’on ajoute les étudiants dans les universités et les alliances françaises, on arrive à un total d’un peu plus de 50 000”, indique la représentation diplomatique luxembourgeoise

3 – L’économie de l’Amérique latine à l’honneur en mai prochain à Paris

À l’occasion de la Semaine de l’Amérique latine et des Caraïbes 2020, Business France organisera le 28 mai au centre de conférences Pierre-Mendès-France (ministère de l’Économie et des Finances), à Paris, un évènement “business” de “grande ampleur” sur l’Amérique latine. Les thèmes ? “Quels enjeux unissent ce continent disparate et peuvent être résolus par les entreprises françaises ?”, “Quid des opportunités pour les entreprises françaises face à la concurrence des États-Unis et de la Chine ?” Au menu de cet évènement : une séance plénière en présence d’officiels français et latino-américains, des ateliers thématiques sectoriels et transversaux, des rendez-vous d’affaires ciblés au format B2B, des cocktails de networking… Inscription ici.

4 – La France, moins attractive pour les étudiants étrangers

L’Hexagone moins attractif qu’avant pour les étudiants étrangers ? C’est le constat que dresse l’agence Campus France, qui vient de publier les chiffres des étudiants en mobilité dans le monde. Avec 358005 étudiants étrangers présents sur le sol français pour la période 2018-2019, la France a perdu deux places dans le palmarès des pays accueillant le plus d’étudiants étrangers. Si la France a reçu 21 % de plus d’étudiants étrangers ces cinq dernières années, sa position face aux grands pays d’accueil s’érode, rappelle Campus France. Sur le continent européen, l’Hexagone est le troisième pays d’accueil après le Royaume-Uni et l’Allemagne et juste devant la Russie. C’est la première fois que l’Allemagne reçoit davantage d’étudiants internationaux que la France, même si la différence entre les deux pays demeure minime (493 étudiants).

5 – Pénétrer le marché américain du numérique

Faciliter l’implantation et le développement des acteurs français du numérique aux États-Unis, telle est l’ambition des Rencontres franco-américaines du numérique, qui se dérouleront le 23 mars à Paris. Cette journée, organisée par Syntec Numérique (un syndicat professionnel du numérique), l’ambassade des États-Unis et ESCP Business School, est destinée “aux porteurs de projet à court et moyen terme aux États-Unis ou aux sociétés déjà implantées là-bas et qui souhaitent accélérer leur développement outre-Atlantique”. Des experts américains ainsi que des chefs d’entreprise français qui ont réussi leur implantation aux États-Unis seront présents pour échanger avec les participants.

Source : https://www.courrierinternational.com/article/pratique-vins-bio-francophonie-marche-du-numerique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *